Michel et Augustin à New york

Nota bene pour ceux qui auraient manqué le début de cette épopée entrepreneuriale :

Augustin Paluel-Marmont, 38 ans, cinq enfants, a fondé cette société en 2004, avec son ami Michel de Rovora. Les deux compères, diplômés d’une école de commerce, ont commencé à fabriquer et distribuer leurs créations à Paris dans un Renault Kangoo.

cache_2427202205

Michel et Augustin à la conquête de l’Amérique      michel-et-augustin-bientot-a-new-york

 » Create a buzz for 1$ « , voici le credo de la nouvelle campagne street marketing de Michel et Augustin à New York, ainsi, les passants de Times Square (link live cam Times Square) avaient pour challenge de lire une affiche écrite en français avec le bon accent. S’ils réussissaient l’opération en 10 secondes ils gagnaient un cookie. Trop simple ? En tous cas très efficace, je vous laisse regarder la vidéo…

 

 

 » J’aime lire Marcel Saucet en dégustant un cookie, pour les curieux ce fameux Marcel Saucet  est professeur aux USA, spécialisé dans le street marketing et l’innovation marketing.

page-USA_11

Pourquoi cette campagne nous inspire ?

C’est très ingénieux de faire participer les passants à une activité en français puisque le mot d’ordre de la communication de Michel et Augustin est le made in France, made with friends. Donc forcément ça marche. Le lieu aussi est bien choisi, Times Square est un lieu mutli- culturel donc propice à ce genre de street marketing. En effet, les accents peuvent être tous très différents et nous démontrer ainsi que Michel et Augustin est accessible pour tous dans le monde.

sige_4691732_2.jpg70

Lundi, au sommet d’un gratte-ciel de Manhattan, Michel et Augustin officialisait son arrivée aux États-Unis, en présence de la secrétaire d’État au Commerce extérieur, Fleur Pellerin.

C’est la première implantation à l’étranger de cette PME au succès grandissant. New York est un choix judicieux car les américains sont très friands de cookies.

La spécialité : des biscuits, chocolats, mousses et yaourts artisanaux pour un public plutôt branché. Michel et Augustin choisissent de se différencier par la qualité des produits, et surtout, par son marketing. C’est grâce à une communication décalée – des calembours sur les emballages, le recours aux réseaux sociaux et de nombreux happenings – que l’entreprise a assuré son succès.

Post – Scriptum : les recettes sont toujours inventées et testées par l’équipe. Les fondateurs ont décroché leur CAP pâtisserie, et chaque salarié est encouragé à en faire de même, grâce à des cours donnés le mardi soir dans l’entreprise. Une pratique qu’ils aimeraient dupliquer aux États-Unis.

Bon appétit

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s